Parkour Numerik’Up : c’est reparti !

Parkour Numerik’Up : c’est reparti !

Un nouveau parcours de découverte des différentes facettes du numérique a commencé. Depuis le lundi 29 mai, 12 jeunes ont intégré le Parkour Numérik’Up. Au cours d’une première semaine graphisme, centrée sur l’initiation au logiciel libre Inkscape, chacun a pu découvrir les courbes de bézier, la vectorisation d’objets matriciels et la réalisation de logos et personnages. Le logiciel a vite fini par révéler toutes ses potentialités et ne plus être un obstacle entre l’imagination et les réalisations : des créations graphiques prennent forme en un tour de main.Laser Intérêt supplémentaire : nous nous rendons chaque mercredi au Carrefour Numérique, le Fablab de la Villette, où chacun a pu matérialiser une de ses créations Inkscape pour réaliser un badge via une imprimante laser. Le passage de l’écran à un objet physique ne cesse de provoquer l’émerveillement. Découpeuses vinyl et imprimantes laser ne vont pas manquer de surchauffer chaque mercredi !

 

bidouille1Nous abordons désormais la deuxième semaine consacrée à la bidouille électronique. Savoir utiliser l’ordinateur est important, encore faut-il savoir de quoi sont faits les outils que nous utilisons. Pour ce faire, nous plongeons au cœur de la machine : Identifier les différents composants de l’ordinateur, connaître leurs fonctionnalités, se repérer dans la jungle des branchements et se lancer ! Par équipe, des ordinateurs ont été mis en pièce. Une contrainte d’importance : les remonter et faire en sorte qu’ils fonctionnent (!)

bidouille4Les plus prudents ont bien fait de prendre des notes et photos durant chaque phase du processus.  Après quelques bugs étranges, bip non identifiés, et RAM mal branchées, chacun a pu voir son ordinateur prendre vie. Les plus intrépides ont même réussi une opération à « cœur-ouvert » : monter l’ordinateur sans son boitier.

La programmation d’un robot Arduino vient conclure cette semaine. A l’objectif initial consistant à programmer le robot pour qu’il sorte de la pièce, s’est vite substitué une organisation de combats entre les différents bots. Diodes affolées, bips bidouillearduinostridents, crissements de pneus et tôles froissées ont résonné au sein du Passage Numérique !

Nous remercions la Mairie de Paris et la Fondation Paris Habitat pour leur soutien financier au projet ainsi que la Réussite Éducative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *