Un média citoyen sur orbite !

Un média citoyen sur orbite !

001Faire un média sur les habitants par les habitants pour les habitants. Voilà l’objectif que nous nous sommes fixés à Colombbus en créant un atelier média-citoyen. Faire un média, c’est d’abord maitriser les rouages de la construction de l’information : aiguiser sa plume, choisir un angle, (se) poser des questions et enfin aller à la rencontre de l’Autre. Nous avons observé au fil des séances que l’approche audiovisuelle, du fait de son aspect ludique, suscitait parmi les participants beaucoup moins d’appréhension que les autres formes de journalisme. Aussi nous sommes-nous concentré sur la vidéo, et plus particulièrement le micro-trottoir.

Les séances de prise en main du matériel se sont déroulées en parallèle de l’accumulation de connaissances théoriques sur le journalisme. Comment aborder 004les gens ? Comment se tenir face à l’interviewé, le mettre à l’aise ? Quelles questions poser et comment les poser ? Moyen d’approche et de connaissance des autres le micro-trottoir est aussi, voire surtout, un formidable outil pour se découvrir une fibre d’enquêteur : vaincre sa peur de l’inconnu, cultiver une écoute attentive et analytique, ne pas se laisser enfermer par son questionnaire, relancer pour pouvoir creuser les réponses apportées par les interviewés. Au fil des interviews, on a pu observer combien la qualité des réponses était dépendante, non tant des questions posées, que de la mise en confiance des interviewés fruit d’une véritable écoute de l’intervieweur.

L’atelier média-citoyen c’est des séances intercalées : les sorties camera et micro au poing sont suivies de séances de derushage et de pré-montage des vidéos réalisées au fil des semaines. Sortir pour capturer du contenu est évidemment la priorité, mais chacune de ces séances de montage comporte un aspect pédagogique : repérer quels types de questions suscitent le plus de réponses. Qu’est-ce qui dans la formulation, l’attitude ou le ton de l’intervieweur a, sans doute, pâti dans la qualité des réponses offertes ? Les profils des interviewés sont-ils suffisamment variés/représentatifs de Belleville ? Y-a-t-il une cohérence, un fil conducteur qui permettrait d’assembler tous ces témoignages épars ?

002Depuis plusieurs semaines, nous manquaient les ressources pour bâtir un site internet satisfaisant pouvant regrouper les productions que nous faisions au fil des séances. Il y a quelques jours, Mike a rejoint Colombbus pour y effectuer un stage. Formé au développement web, il s’attèle à la refonte du site où seront régulièrement publiés les reportages et articles produits par les participants du média citoyen. Vous pouvez d’ors et déjà en découvrir une première mouture. Merci à lui !

La phase micro-trottoir, malgré son succès parmi les participants, touche bientôt à sa fin : nous souhaitons aller plus loin. Le quartier bien cerné, nous tâcherons désormais de cibler des terrains d’enquête précis : « sortir de la rue » pour montrer l’envers du décor.

 

Nous remercions la Mairie de Paris pour son précieux soutien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *